Statement Louvois

Paris, le 26 novembre 2013
Steria vient d’apprendre que le Ministère de la Défense avait pris la décision de sortir de la crise générée par les dysfonctionnements du système informatique de paiement des soldes Louvois et de rechercher un dispositif fiabilisé, en mobilisant tous les acteurs pour stabiliser le système actuel dans cette phase de transition.

Lancé en 2009, ce projet visait à consolider les systèmes de paie de la Défense. Il n’appartient pas à Steria de commenter cette décision ministérielle. Steria veut toutefois rappeler que l’entreprise n’est pas à l’origine du calculateur de soldes, mais missionné pour aider à mettre fin aux dysfonctionnements de cette solution développée par un tiers.

Pour davantage d’informations quant à Louvois, nous vous référons aux conclusions du rapport parlementaire Meslot / Gosselin-Fleury, publié le 11 septembre 2013, qui déclarait : « Steria n’est pas en cause ».

Nous sommes étonnés de voir le nom de Steria être systématiquement amalgamé aux difficultés de Louvois. En effet, si Steria accompagne – avec de nombreuses autres entreprises – le ministère de la Défense dans l'exploitation de Louvois, elle n’est pas intervenue dans le développement original du module de paie. 

Steria s’engage à continuer à assurer ses missions, à savoir la maintenance de Louvois, et à en réparer un maximum de dysfonctionnements jusqu’à ce qu’une décision soit prise quant à son remplacement. Il est en effet essentiel de faire en sorte que les militaires puissent continuer à être payés le temps que le nouveau système soit opérationnel.