L’administration fiscale norvégienne confie sa transformation informatique à Steria

Paris, le 21 novembre 2013
Steria vient de remporter un contrat de 2 ans, estimé à 30 millions d’euros, pour accompagner l’administration fiscale norvégienne dans son grand projet de transformation informatique. Le Groupe participera à la modernisation complète des systèmes informatiques de l’administration fiscale en fournissant des services de consulting stratégique et informatique ainsi que des développements de systèmes Java.

Steria, leader européen des services du numérique, vient de remporter un contrat pour accompagner l’administration fiscale norvégienne dans l’optimisation de ses processus de distribution de services informatiques, la réduction de ses coûts annexes, l’amélioration de ses performances et la stimulation de l’innovation informatique. Le Groupe fournira notamment des services de consulting, de développement de systèmes Java et de gestion des infrastructures.

Ce contrat d’une durée de 2 ans (pouvant être prolongé de 2 années supplémentaires) est estimé à 30 millions d’euros.

L’administration fiscale norvégienne, en charge de la collecte des impôts des particuliers et des sociétés du pays, a décidé de moderniser l’ensemble de son parc informatique, un projet global de longue haleine qui prévoit notamment d’ici 2018 de moderniser ses systèmes de coordination des renseignements fiscaux et de calcul des impôts basés sur les réglementations fiscales, et d’améliorer son registre national d’état civil (Folkeregisteret).

Pour traiter et optimiser ces processus complexes de collecte de données de tiers et d’identification des zones d’imposition, l’administration fiscale norvégienne a fait le choix d’utiliser d’une plate-forme Java moderne, avec hébergement des applications dans un environnement de Cloud privé.

Mona Vestum, responsable du projet chez Steria en Norvège, commente ainsi cette annonce : « Ce contrat est extrêmement important pour Steria. Il nous positionne comme un partenaire de confiance d’une administration reconnue. Il salue également nos investissements constants dans les domaines des architectures et infrastructures informatiques, de l’intégration, de l’expérience utilisateur et du développement de systèmes, notamment. Ce contrat récompense plusieurs années de collaboration fructueuse avec le ministère. »